top of page

Aidez-moi, mon chat fait pipi/caca partout!

L’une des problématiques les plus courantes chez les détenteurs de chats est l’élimination hors litière. Que ce soit pour des pipis ou pour des cacas, les éliminations hors bacs sont très désagréables pour nous. Plus souvent, ce sont les pipis que nous retrouvons en dehors de la litière, sur notre canapé, dans notre lit, sur des vêtements, ou bien par terre. Nous pestons en nous disant que notre chat n’est pas « propre ». Mais bien souvent, nous ne prenons pas conscience de ce qui se cache derrière cette « malpropreté ». Nous mettons ce problème de côté en nettoyant derrière Minou jusqu’au jour où la situation s’empirera et où nous serons à bout. Je dis que « nous ne prenons pas conscience de ce qui se cache » car si pour nous, un pipi relève d’une envie de vider simplement sa vessie, pour le chat, cela relève bien plus d’informations.

Alors, je profite de cet article pour vous expliquer le rôle des déjections chez le chat, les causes possibles, les erreurs à ne pas faire et des conseils pour réussir à venir à bout de ces désagréments et réinstaurer ainsi un climat serein dans votre foyer.


 

La fonction des éliminations chez le chat


Pour nous, humains, nous éliminons dans un seul but : vider notre vessie et notre rectum. Nous éliminons, c’est aussi simple que cela et ça s’arrête là !

Pourtant, pour le chat, ce n’est pas juste pour éliminer. Bien sûr, le chat a besoin de vider les déchets de son organisme comme tout être vivant. Mais, l’élimination à un autre rôle primordial pour lui : communiquer par le marquage. Marquer est un comportement naturel et instinctif, il lui permet de délimiter et de s’inscrire dans un espace vital. Mais il lui permet aussi d’exprimer un état émotionnel et/ou physique. De plus, le chat est doté d’un organe (organe de Jacobson) qui lui permet de détecter des odeurs et d’identifier les informations associées. Nous ne pouvons pas les percevoir puisque nous n’avons pas ces capacités. Les odeurs ont donc une place majeure chez le chat.

Pour la petite histoire, quand le chaton naît, il se retrouve immédiatement dans cette odeur d’urine dégagée par sa mère et ses frères et sœurs. Cette odeur va être très vite associée à une sensation de paix et de sécurité. Vous commencez à comprendre l’importance de ces odeurs ? Et oui, en grandissant, l’odeur de ses déjections devient une manière pour le chat de se rassurer et de se sentir en sécurité dans un espace.

Donc le pipi et/ou le caca que vous voyez sur votre lit en pestant ne veut pas dire que votre chat est sale mais qu’il tente de vous communiquer quelque chose d’inconfortable pour lui.

Il est donc primordial d’agir dès que vous commencez à voir votre chat éliminer en dehors de sa litière. N’attendez pas que la situation s’empire ou que vous n’en puissiez plus de nettoyer derrière lui !


 

OK, mais alors pourquoi il fait ses besoins en dehors de sa litière?


Avant d’entrer plus en détails, je vous préviens que, bien souvent, les éliminations hors bac ont plusieurs causes. Il est donc préférable de revoir tout ce qui peut être source de stress pour votre chat.


Les causes possibles:


La cause médicale

  1. L’une des raisons des déjections hors litière est la cause médicale. Ce peut être dû au fait que votre chat n’est pas stérilisé et qu’avec la danse des hormones, votre chat a besoin de marquer davantage afin de trouver un(e) partenaire sexuel(le). L’autre raison, et pas des moindres, est le problème de santé. Depuis que j’interviens en tant que comportementaliste félin, j’ai de nombreuses demandes de consultations pour éliminations hors bacs. Et dans plus de la moitié des cas, elles sont causées par une pathologie, notemment de l'appareil urinaire (infections urinaires, calculs rénaux…). Mais ce peut être aussi d’autres pathologies. Attention, certaines pathologies peuvent être en lien avec du stress chronique que nous allons voir dans les autres causes. Pour vous donner un exemple, une personne m’avait contacté pour des pipis hors litière. Je lui conseille de faire un check-up vétérinaire qui révèle une infection urinaire. Son chat est alors traité et je n’ai plus de nouvelles avant d’être rappelée 3 mois après car son chat refaisait pour la 3ème fois une infection urinaire. Nous avons pu voir ensemble diverses sources de stress au sein du foyer qui nécessitaient des ajustements. Depuis, il n’y a plus eu d’infections urinaires. Donc attention, un problème peut en cacher un (ou des) autre(s).

Le stress


 

Et donc, je fais quoi?


Avant toute chose, ne faites pas de suppositions d’emblée. Souvent, j’entends « bah il fait pipi par terre pour se venger parce que… » ou « il fait ça car il est dominant, il veut me montrer qui est le chef »… Non, un chat ne se venge pas. Non, un chat n’est pas dominant. Ce sont des caractéristiques typiquement humaines, et en les transposant sur votre chat, on appelle cela de l’anthropomorphisme. Le risque d’attribuer à votre chat des réactions humaines est que vous allez mal réagir en le grondant, en le punissant et tout simplement en détériorant votre relation, ce qui accentue le stress déjà présent chez Minou. Agissez tout de suite de manière bienveillante, en vous faisant entourer par des professionnels compétents.

Ensuite, consultez, en tout premier lieu, votre vétérinaire afin d’écarter toute origine médicale : analyse d’urine, bilan sanguin… Faite un check-up médical avec lui. Cela vous permettra aussi de vous assurer que tout aille bien ou de pouvoir traiter Minou s’il y a quelque chose.  Gardez en tête qu’un problème de santé peut aussi avoir un lien avec une ou plusieurs sources de stress.


Vous pouvez faire plusieurs tests possibles pour voir s’il y a un lien avec les facteurs de stress cités plus hauts :

Rajoutez des bacs à litière

Généralement, on conseille le nombre de bacs par chat +1. Par exemple ; si vous avez 3 chats = 4 litières

Privilégiez des grands bacs à litière, sans couvercle

N’utilisez pas de désodorisants, de javel, de vinaigre...

Placez les litières des endroits calmes mais dégagés

Etc...

En bref, vous l’aurez compris, le chat fonctionne différemment de nous. Mais aussi chaque chat est unique et réagit différemment face à son environnement. Vous connaissez sans nul doute son tempérament mais il est aussi essentiel de connaître ses besoins afin de prévenir toute source de stress possible et donc de régler ou d’anticiper le problème des déjections hors litière. Et pour cela, le comportementaliste félin peut aussi être un vrai atout pour vous aider à faire un point global sur tout l’environnement physique et relationnel qui influe sur le bien-être et les comportements de votre chat. Je sais que cela représente un coût, que ça peut ne pas faire partie de votre budget mais un bon comportementaliste félin peut vous permettre d’avoir une vision d’ensemble, de gagner du temps et étonnamment… de l’argent aussi ! Revenons à ma cliente et son chat qui a fait 3 infections urinaires, mon accompagnement lui aura coûté bien moins cher que l’ensemble des consultations et traitements effectués (attention, cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas voir le vétérinaire ! Je souligne juste l’importance de la prévention). Rapprochez-vous d’un bon professionnel et faites attention aux nombreux conseils disponibles sur Internet (n’hésitez pas à consulter mon article sur ce sujet).



 

Pour résumer, sachez que les éliminations hors litière ne servent pas juste à se vider mais également à communiquer, à exprimer un mal-être qu’il est important de prendre en compte. Ne le prenez pas personnellement en vous énervant. Consultez d’abord votre vétérinaire pour écarter toute cause médicale possible. Puis, faite un point sur l’environnement physique et relationnel de votre loulou. De préférence, faites-vous accompagner par un comportementaliste félin afin d’effectuer des changements optimaux.


25 vues0 commentaire
bottom of page