top of page

Pourquoi faire appel à un comportementaliste félin si je peux trouver plein d'astuces sur Internet ?

Dernière mise à jour : 26 nov. 2023

Votre chat fait pipi hors de la litière, vous attaque ou encore vous détruit le canapé ? Vous n’en pouvez plus, allumez votre ordinateur, et tapez votre problème dans la barre de recherche Internet ou demandez conseil via les réseaux sociaux. De là, une multitude d’astuces défilent sous vos yeux et vous y prenez note. Voilà, c’est aussi facile que ça. Et gratuit en plus ! Donc, pourquoi faire appel à un comportementaliste félin s’il est si simple de trouver soi-même des solutions ?

Ces remarques, en tant que comportementaliste félin, il m’arrive souvent de les recevoir. Je peux le comprendre également, il est vrai que toutes ces informations florissantes sans dépenser 1 euros sont tentantes. Et j’admets que certains conseils sont tout à fait pertinents. Mais, attention, d’autres sont également dangereux et peuvent aggraver votre problématique, voir en créer de nouvelles.

Alors comment faire la part des choses à propos de ces conseils ? Et en quoi le comportementaliste félin fait-il la différence ?


C'est quoi un comportementaliste félin?


Le comportementaliste félin est avant tout un professionnel qui a suivi une formation approfondie sur le comportement de nos chats domestiques. Il est spécialisé dans le comportement félin et joue donc, de ce fait, un rôle de médiateur entre vous et votre chat afin d’apporter des solutions à des problématiques ou de les prévenir. Son but est ainsi d’aider à améliorer les relations au sein du foyer tout en favorisant le bien-être du ou des chat(s) en question.

Bien sûr, la qualité d’un comportementaliste dépend de ses formations, de son professionnalisme et de ses valeurs. Il est donc important de bien se renseigner avant de se décider à mettre en place une consultation.


Quelles études et expériences a-t-il ? Quelles sont ses valeurs ? Comment fonctionne-t-il ? Un « bon » professionnel doit avant tout, au-delà d’être passionné, se former et se remettre en question continuellement. Pour être comportementaliste félin, il faut maîtriser l’éthologie (répertoire des comportements d'une espèce), les sciences cognitives (neurosciences, communication, psychologie...) ainsi que la systémie (ensemble des facteurs en lien avec la relation humain-chat).


Normalement, et pour ma part en tout cas, le comportementaliste félin va effectuer une consultation avec vous d’environ 2h (parfois même plus), chez vous ou par visioconférence, afin d’analyser l’ensemble des éléments indispensables à l’évaluation de la situation. Une fois l’évaluation faite, il va vous proposer des conseils adaptés en vous expliquant les besoins et le mode de communication des chats, puis va vous suivre minimum 1 mois. Personnellement, je remets également un compte-rendu de la consultation et des conseils mais cette action est propre à chaque professionnel.

 

Les risques de ne se référer qu'à Internet


Bien souvent les conseils donnés sur Internet sont erronés ou au moins, incomplets. Si vous regardez des recommandations internet, observez bien la source. Est-ce des conseils donnés via un journal, un blog, une animalerie… ? Les meilleurs conseils généraux seront donnés par des professionnels qualifiés du milieu animal. Mais là encore, attention ! Chaque chat est unique de par son vécu, son tempérament et son environnement. De ce fait, il est primordial de prendre en compte l’ensemble de ces éléments pour pouvoir proposer des changements adaptés. Par conséquent, les conseils donnés sur internet peuvent être incohérents face au chat en question. Ils n’abordent qu’un problème isolé qui est, bien souvent, lié à de nombreux autres facteurs.


Voici un exemple que je vais vous soumettre. J’ai tapé dans la barre de recherche « mon chat griffe le canapé, que faire ? ». Un nombre incalculable de conseils gratuits apparait alors, voici l’un d’eux provenant d’un journal :

Plusieurs notions me choquent en tant que comportementaliste :


le chat est « bien moins obéissant »

Qu’est-ce que cela veut dire ? Qu’ils font ou ne font pas leurs griffes car c’est en lien à une éducation seulement ? Assimiler les griffades de chat à de « l’obéissance » sans aborder leurs besoins et leur mode de communication est une aberration doublée d’anthropomorphisme. Le chat a le besoin incompressible de faire ses griffes, il ne s’agit donc en rien de le dissuader ou non mais de lui apporter des supports de griffade adaptés.

Je suis d’accord avec le fait de ne pas crier ni frapper. Pourtant, il est conseillé de « dire stop fermement », ce qui est assez contradictoire. L’effet du « stop » est le même que « crier » ou « frapper ».

Puis vous avez ensuite un conseil général qui est de « trouver la cause » et d’y « apporter une solution »

 

Cela vous dit d'analyser ensemble quelques conseils trouvés sur Internet?


Ces conseils ont été donné sur un blog à propos des miaulements récurrents


Ces conseils-ci ont été récupéré sur le blog d'une animalerie en ligne


Ces conseils-là, à propos des conduites agressives également, proviennent d'un journal


 

Comme vous avez pu le voir avec ces quelques affirmations ici présentes, les conseils donnés n'ont rien à voir avec ce que l'éthologie de nos chats de compagnie révèle. Comprendre le comportement animal s'apprend et il est primordial d'avoir suivi une formation spécialisée pour donner des conseils adaptés. Si vous souhaitez absolument prendre des informations sur Internet, alors vérifiez bien la source. Il est primordial que les conseils viennent d'un professionnel formé au comportement de nos chats de compagnie. Cependant, rappelons également que ces conseils resteront toujours généraux car votre chat est unique. Il a des besoins généraux certes. Mais il a également un tempérament qui lui est propre, tout comme son environnement et votre relationnel.


Afin d’apporter un véritable changement positif, il va donc falloir traiter l’ensemble des éléments importants et en cela, le comportementaliste félin est le plus adapté. Certes, le comportementaliste félin a un coût variable d’un professionnel à un autre, se situant autour des 100 euros. Mais concrètement, j’ai accompagné des personnes ayant dépensé énormément d’argent sur de nombreux produits et accessoires conseillés via Internet qui n’ont pas amélioré la situation voir l’ont empiré. Si on regarde de ce côté-là, qu’est-ce qui est vraiment le plus cher ? Ne vaut-il pas mieux investir dans une consultation avec un bon professionnel plutôt que de piocher des informations de part et d'autre ?


Voilà, vous avez maintenant toutes les clefs pour bien cibler vos recherches et faire les choix les plus adaptés!

11 vues0 commentaire

Comments


bottom of page